Archives de Tag: faire soi-même

DIY ✎ Customize fabrics – Personnaliser ses tissus

Il y a quelques jours quelqu’un m’a passé une commande pour un petit sarouel rouge. Je me suis donc mise en quête d’un joli tissu stretch rouge avec un motif sympa dans ma boutique locale… Et bien j’ai fait une bredouille, j’ai donc dû changer de stratégie pour que ce petit bout de chou ait lui aussi un sarouel rigolo.

Etant donné que je ne suis sans doute pas la seule à ne pas toujours trouver ce que je veux en boutique, je vais vous montrer comment j’ai personnalisé mon tissu.

Sarouel
A few days ago, someone asked me for a little pair of red harem trousers. I therefore went to my local fabric shop in order to find some red lycra fabric with a nice pattern… Unfortunately I couldn’t find anything that I liked so I had to change my plans for this little boy to have a funky pair of trousers.

Since I assume I am probably not the only one to not always find what I am looking for in the shop, I will show you how I customized my fabric.

Sarouel

J’ai utilisé deux techniques la première est celle du tampon, c’est je pense la plus simple et rapide pour répéter de manière uniforme un même motif plusieurs fois. Donc pour ce faire j’ai tout simplement fait un dessin sur une gomme (vous pouvez aussi le décalquer dessus) puis à l’aide d’un cutter à pointe fine je l’ai creusé pour ne garder que le motif. Les premières tentatives ne sont pas toujours concluantes, prévoyez peut être plusieurs gommes ainsi que des chutes de tissus 😉

Ensuite j’ai utilisé une éponge plutôt unie (sans gros trous) et humide où j’ai déposé de la peinture textile. A partir de là il m’a suffit de bien imprégner mon tampon gomme de peinture et de le presser contre mon tissu. J’ai répété ces dernières opérations autant de fois que nécessaire.

DIY textile

So I used two methods, the first one is with a stamp. I think it is the easiest and fastest way to repeat a same pattern many times. So to make my stamp, I used a rubber eraser, I simply traced my drawing onto it (or you can trace off a drawing from transparent paper) and then using a fine cutter I cut and dug the lines in order to keep only the pattern. The first attempts might not work as well as you wish so you might want to have a few erasers and some fabric scraps 😉

Then I used an even sponge (without holes) slighty damp where I put some textile paint. After that I quite simply applied my stamp on the paint and then pressed it on my fabric. I repeated these last steps as many times as needed.

DIY textile

La deuxième technique que j’ai expérimenté est celle du pochoir. Je pense que c’est une méthode plus longue et qui est moins utilisable pour un motif répété mais tout de même permet des résultats très intéressants.

Donc pour faire mon pochoir, j’ai fait un dessin (ou j’ai bien fait attention que les zones soient bien séparées et malgré tout toujours attachées au fond), je l’ai ensuite plastifié (la plastifieuse est idéale bien sûre mais un scotch transparent peu aussi faire l’affaire (le plus large est le mieux, les papiers collants destinés à protéger les livres font également très bien l’affaire) et enfin découpé au cutter en prenant bien mon temps. A partir de là j’ai positionné mon pochoir sur mon tissu, je l’ai fixé avec du scotch de peinture, j’ai trempé mon éponge dans de la peinture textile et hop j’ai tamponné pour bien imprégner les trous du pochoir.

DIY textile
The second method is the stencil. It takes  a bit longer and I guess it would be more difficult to reproduce many times a pattern but nevertheless it enables you to get interesting results.

So to make my stencil, I made a drawing, making sure all the parts were well separated and still attached to the background. I then laminated it (a laminator is ideal but you can also use some transparent tape, the wider the better, or even some sticking plastic book cover) and finally I cut through the different parts of the stencil using a fine cutter. Once cut, I placed the stencil on my fabric, made sure it would remain there by taping it using masking tape and painted it through using my sponge and textile paint.

DIY textile

Voilà j’espère que ça vous inspirera un peu 🙂

Voilà I hope it will inspire you a little bit 🙂

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Faire une « capuche dodo » pour écharpe de portage – Tuto et patron gratuit

Si comme moi vous portez souvent bébé sur le dos vous savez à quel point il est difficile de maintenir la tête de bébé lorsqu’il s’endort. Avec une écharpé extensible il y a toujours moyen de jouer les contorsionnistes pour faire passer un pan par dessus sa tête ou au moins maintenir sa nuque mais c’est très loin d’être pratique…

C’est à partir de la capuche de meï-taï que j’avais faite, qu’à germé l’idée d’en faire une à accrocher sur une écharpe.

Depuis je l’accroche systématiquement à l’écharpe avant de sortir et je trouve ça très commode donc je vais vous expliquer comment j’ai fait.

Déjà en matériel il vous faut :

– une chute de tissu d’environ 40cm de hauteur et 110cm de largeur

– 4 attaches pour salopettes

– deux morceaux d’élastique de 19.5cm

– 10cm de feutrine (optionnel)

Je coupe :

– Un rectangle de 39x27cm

– Deux bandes de 67x8cm

Tout étalé ça ressemble à ça :
tuto capuche écharpe

Je positionne les deux bandes côte à côte et à l’intérieur de chaque bande je fais un trait à la craie à : 4cm, 9cm, 44cm, 63cm

tuto capuche écharpe

Ensuite je prends le grand rectangle et sur ma table à repasser, je le pose dans le sens de sa longueur (la petite largeur en travers). je plie le haut du rectangle à 7mm et repasse puis replie par dessus de la même manière et repasse de nouveau. Je recommence pour le bas du rectangle.

Premier pli :
tuto capuche écharpe
Deuxième pli :
tuto capuche écharpe

Une fois le haut et le bas du rectangle repassé (je ne vois plus de fils du bord du tissu dépassés), je surpique à la machine à 5-6mm du bord.
tuto capuche écharpe

Je fais pareil pour le haut et le bas du rectangle.

Ensuite je positionne l’un des elastiques sur l’une des bandes à 2cm du bord sur la marque que nous avons préalablement notée à la craie à 44cm.
Je fais un point zigzag (assez serré et je repasse plusieurs fois par dessus l’élastique) pour bien fixer l’élastique. Je recommence de la même manière avec la deuxième bande.

tuto capuche écharpe

J’épingle ensuite les deux bandes sur le rectangle, endroit contre endroit, toujours dans le sens de sa longueur en prenant pour repère les marques faites à la craie à 9cm et 44cm.

Je couds entre ces deux marques à 1cm du bord extérieur.

tuto capuche écharpe

Ensuite direction la table à repasser.
Je repasse la couture que je viens de faire tournée vers l’extérieur de la bande et continue de repasser la bande sur toute sa longueur (même là où ce n’est pas cousu) en pliant le tissu sur 1cm.
Je fais pareil pour les deux bandes.

tuto capuche écharpe

Je plie ensuite le bord extérieur de la bande dans la direction opposée à 1 cm du bord et repasse sur toute sa longueur.
Astuce : pour vous aider vous pouvez couper une bande de carton droite sur laquelle vous tracer une ligne à 1cm du bord, comme ça il vous suffit de plier le tissu par dessus et de suivre la ligne pour être sûr d’être à 1cm tout du long

tuto capuche écharpe

Je plie chacune des extrémités à 1cm et encore une fois je repasse

tuto capuche écharpe

Enfin je plie la bande en deux dans le sens de la longueur, je repasse, ça ressemble à ça !

tuto capuche écharpe

Je procède de la même manière pour les deux bandes de part et d’autre du grand rectangle

A l’extrémité libre de l’élastique, j’accroche une grosse épingle à nourrice

tuto capuche écharpe

Astuce : Pensez à bien épingler votre bande pliée sur elle-même pour que lorsque vous la cousez, la machine couse bien le dessous de la bande également.

Du côté où la bande est la moins longue, je commence à coudre à 2cm du haut du rectangle et longe le bord de la bande, tourne à 90° arrivé en bas de la bande, fais le bas de la bande, retourne à 90° et remonte le long de la bande toujours en cousant tout près du bord. De nouveau arrivé en haut je tourne à 90° une fois, puis deux et continue en redescendant la bande. Je m’arrète là où débute le rectangle soit à 2cm de là où j’avais commencé ma couture.

Attention à ne pas attraper l’élastique dans votre couture !

tuto capuche écharpe

Ensuite, au toucher je cherche l’épingle à nourrice et la fait remonter vers la partie que j’ai laissée ouverte. Faîtes bien attention à garder l’élastique plat et qu’il ne tourne pas sur lui même.

tuto capuche écharpe

Une fois l’élastique sorti, je l’épingle près du bord pour le garder en place, retire l’épingle à nourrice et rentre l’extrémité qui dépasse.

tuto capuche écharpe

Je couds par dessus un point zigzag serré.

tuto capuche écharpe

Ensuite je referme tout simplement ma couture sur les 2cm que j’avais laissé ouverts, en prenant soin de bien déplacer les fronces vers le côté opposé pour ne pas que ça me gène dans ma couture.

Je replie chacun des bouts des bandes sur 3cm et passe un coup de fer pour marquer

tuto capuche écharpe

Je glisse les attaches à salopettes dans chacune des bandes, et les épingle.

tuto capuche écharpe

Plus qu’à les surpiquer à la machine à 1cm de l’extrémité de la bande et le tour est joué !

Bon ce qui suit n’est pas obligatoire mais étant un peu maniaque avec mes belles écharpes, j’avais peur de les abîmer avec les dents des attaches, du coup je les ai adoucies en y insérant un petit morceau de feutrine…

tuto capuche écharpe

Donc pour ça j’ai coupé 4 rectangles de 4x1cm de feutrine

tuto capuche écharpe

J’ai déposé quelques points de colle forte à l’intérieur des attaches et ensuite positionné mes rectangles de feutrine en les pressant fortement à l’intérieur de la pince (aidez vous d’une épingle par exemple.

tuto capuche écharpe

J’ai également collé un rabat sur la pince et coupé l’excédent qui dépassait une fois que c’était sec.

tuto capuche écharpe

Et voilà le tour est joué !

Bon la seule photo que j’ai de cette capuche en action a malheureusement été prise avec mon téléphone en balade après une série d’éternuements dus au pollen donc ne faites pas attention à ma sale tête !

2012-03-26 15.40.37

Je vous conseille d’attacher la capuche avant de partir, histoire de pas vous galérer une fois qu’il dort… Moi j’attache les deux pinces du bas (les bandes qui dépassent quasi pas) sur les côtés de l’écharpe, s’il est sur le dos, je laisse pendre la capuche, si il est devant moi, je la roule tout simplement, la fixant avec les bandes plus longues en les faisant rouler autour.

—> Comme d’habitude, merci de ne pas reproduire, diffuser ce tuto, ni même les photos sans mon accord préalable !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Un porte-bébé maison – Tuto pour faire un Meï-Taï

Ce n’est une surprise pour personne je suis accro au portage. A la maison on a deux écharpes jeportemonbébé (une courte, une longue), un Boba 3G (porte bébé physiologique), un sling Néobulle, je viens de commander une écharpe sergé Didymos et donc vous vous doutez bien je voulais tester un meï-taï, mais oui vous savez le porte-bébé chinois ! Il se trouve que perso le Boba je suis pas très fan (l’habitude de porter coller/serrer en écharpe quoi), le sling ne permet de porter que ponctuellement et l’écharpe c’est pas toujours pratique quand on est de sortie (ben oui monsieur refuse d’être porté sur le ventre et les noeuds sur le dos c’est un peu plus la cascade pour les faire dehors). Bref tout ça pour dire que faute de budget pour acheter et Didymos et Meï-Taï, suite à quelques conversations et échanges de liens sur Facebook, je me suis lancée.

Etant frileuse sur le sujet, la sécurité tout ça tout ça, j’ai lu pas mal de blogs et voici ceux qui m’ont servis pour en arriver là :

http://www.sleepingbaby.net/jan/Baby/asian.html

http://www.grumblesandgrunts.com/2010/10/how-to-sew-mei-tai-baby-carrier.html

J’ai basé les proportions de mon meï-taï sur notre boba et ça marche plutôt bien pour nous. La capuche est aussi très fortement inspirée de celle du boba que l’on trouve très pratique quand bébé pique un roupillon (surtout dans le dos où on peut pas tenir sa tête).

En revanche ni la poche ni la capuche ne sont des indispensables…

Bon puis je passe aux choses sérieuses…

Le tuto !

Niveau : Intermédiaire / Avancé (pas de technique mais beaucoup de rigueur, c’est pour porter bébé !)

Il vous faut :

Une bonne machine à coudre (où on peut régler la longueur des points idéalement)

1.50m d’un tissu solide (ameublement, toile, sergé, jean…)

50cm d’un tissu plus fantaisi (facultatif)

2 carrés de 33x33cm de molleton

Du fil à coudre d’excellente qualité (ici on a utilisé Gütermann)

Beaucoup de patience

Le patron est le suivant :

(vous pouvez soit tracer directement sur le tissu soit le tracer avant, l’échelle utilisée ici est 1/10ème)

–> Clique pour voir en plus grand
patron-meï-taï

La répartition des différentes pièces a été faites comme ceci sur les deux tissus :
repartition-tissu-meï-taï

Une fois les morceaux découpés, j’ai commencé par tous les « accessoires« , soit l’appliqué que vous pouvez télécharger ici (merci de ne pas l’utiliser pour d’autres fins que personnelles)
Meï-TaÏ Instructions

Et puis faire les coutures tout autour de la poche, pour ça j’ai d’abord repassé les côtés et ensuite surpiqué en faisant des coutures doubles (désolée je ne connais pas le terme, en gros je plie deux fois le tissu, il n’y pas de bords bruts apparents), l’ourlet au total (en comptant les deux plis), prend 1cm du tissu.

Meï-TaÏ Instructions
Vous pouvez tout à fait faire un ourlet simple en pliant qu’une fois et surfilant le bord du tissu.Je procède de la même manière pour les quatre côtés de la poche. Ensuite je fais pareil avec le haut et le bas de la capuche. Pour les côtés de la capuche en revanche le deuxième pli est plus grand, il faut qu’au total, l’ourlet fasse 2cm. Je couds tout au bord de la partie pliée pour laisser un tube où je pourrai glisser mon élastique ensuite.
Meï-TaÏ Instructions
Meï-TaÏ Instructions
Une fois ces deux côtés faits, voici le moment de glisser les élastiques dans les tubes (j’attache une épingle à nourrice au bout de l’élastique pour mieux le sentir le long du tube). Pour fixer le début de l’elastique je pique en zigzag serré en haut de la capuche. Je procède de la même manière de l’autre côté. Avant de resserrer l’élastique, je couds les deux rectangles qui serviront de lien pour attacher la capuche aux épaules.
Pour ça je plie tout simplement le rectangle dans le sens de la largeur et pique à 1cm du bord le tissu endroit sur endroit en prenant soin de laisser un côté (bout) ouvert. Je retourne le tout, repasse pour aplatir la couture, rentre 1cm sur le bout que je n’ai pas cousu, repasse pour marquer cette future couture et pique par dessus. Vous obtenez donc deux rectangles longs qui vont pouvoir être cousus de part et d’autre de la capuche avec une couture simple :
Meï-TaÏ Instructions
Vous pouvez désormais tirer sur l’élastique, pour que la capuche soit bien resserrée. Fixer l’élastique par une couture zigzag serrée en bas comme vous l’avez fait en haut.
Meï-TaÏ Instructions

Votre poche et capuche sont faites, on va pouvoir passer au porte-bébé en lui même…

Je commence par coudre les 4 bretelles, de façon très simple, je les plie dans le sens de la largeur, endroit contre endroit et je pique à 1cm du bord avec un point pas trop large (1.5-2) en laissant un côté libre. Je coupe l’angle du côté qui a été cousu, je retourne et repasse pour aplatir la bretelle. Je procède de la même manière pour les quatre bretelles.
Ensuite je prends mes deux morceaux de molleton. Je les plie chacun en trois dans le sens de la largeur.
Meï-TaÏ Instructions
Je fixe ce pliage en piquant tout autour :
Meï-TaÏ Instructions
Viens le moment de les insérer dans les bretelles des épaules (les plus longues), je pousse le rembourrage pour qu’il débute à 12cm du bord de la bretelle.
Une fois les deux rembourrages faits et symétrique, je les bloque par une couture en travers des bretelles au début et à la fin du rembourrage. Je couds également une ligne au milieu de la bretelle/rembourrage (cela évitera que le molleton ne bouge si vous lavez le meï-taï par la suite).
Meï-TaÏ Instructions

Bon et puis maintenant on passe aux choses sérieuses. Il faut attacher les bretelles au dos du porte bébé, pour le bas, je positionne les deux bretelles à 2cm et de façon parallèle au bas du porte bébé,je laisse dépasser environ 10cm vers le milieu du dos. j’épingle.
Meï-TaÏ Instructions
Ensuite je trace une croix sur la bretelle comme ceci :
Meï-TaÏ Instructions
Je règle ma machine sur un point très serré (ici 1) et je couds la croix, je l’ai cousu deux fois ici et j’ai fait des traits en point bourdon de part et d’autre de la croix. Attention ces coutures sont celles qui porteront votre bébé, ne les bâclez pas !
Une fois les deux coutures du bas faites je positionne mes bretelles du haut à un angle de 45° (l’angle est une question de préférence, j’ai commencé avec 45, ça marche plutôt bien !), j’épingle de nouveau et fais en sorte de bien laisser 2cm sur le côté avant de dessiner ma croix. Je procède de même qu’avec les coutures des bretelles du bas en surpiquant la croix de façon très précise et propre.

EDIT : Après tests Mr Perlip’ et moi-même en concluons que les bretelles à 45° sont adaptées pour des morphologies plus larges (sur nous bébé n’est pas suffisamment plaqué et du coup le poids est mal réparti, des bretelles avec un angle plus resserré vers le milieu haut fonctionneraient mieux (ex angle à 90 par rapport à celles du bas). Je vais faire une modif sur ce meï-taï mais surtout par la suite j’en referais un avec des bretelles à 90°. 
Meï-TaÏ Instructions

Edit d’après tests : Du coup après bidouillage nos bretelles sont posées à angle droit du haut du porte bébé, pour des petites carrures comme nous c’est parfait. On a chacun porté bébé quelques heures, grand confort !

Pour que ce soit plus simple vous pouvez rouler les bretelles et les attacher avec des elastiques, comme ça elles ne seront pas sans arrêt dans votre chemin.

Ensuite je positionne la poche sur le carré du dos restant. Je la surpique, ses deux côtés et le bas. Je prends ce carré et le pose endroit contre endroit avec le carré sur lequel j’ai cousu les bretelles. J’épingle le tout et couds à 1cm du bord, le haut et les côtés, en prenant soin de ne pas coudre là où il y a les bretelle. Je laisse le bas ouvert.
Meï-TaÏ Instructions
Je retourne l’ouvrage.
Et repasse là où il y a les bretelles pour former un pli de 1cm (ça doit donner suite à la couture que vous venez de faire). J’épingle le dessus et dessous en prenant soin que les deux soit face à face et je ferme cette ouverture en surpiquant.
Si comme moi vous êtes une grande trouillarde, vous pouvez consolider le tout avec un point zigzag par dessus (je ne l’ai fait que pour la ceinture du bas).
Meï-TaÏ Instructions

Meï-TaÏ Instructions
Enfin il ne vous reste plus qu’à presser le bas du meï-taï pour marquer votre ourlet de 1cm, épingler et surpiquer. Voilà !
Meï-TaÏ Instructions

J’ai enfin posé des pressions à l’aide d’une pince, mais vous pouvez aussi en coudre, mettre du scratch…

En image ça donne ça :
Meitai01

Meitai02

L’autre partie de la pression qui s’attache à la lanière de la capuche est posée sur la bretelle du haut du meï-taï.

Vous pouvez également voir que pour obtenir un angle à 90 j’ai retourné les bretelles vers l’intérieur du meï-taï et je les ai fixées, ça marche !

Meitai03

Vous pouvez porter devant :
Meï-Taï
et derrière :
Meï-Taï

Et avec la capuche (semi attachée) ça donne ça !
Meitai04

Les bretelles de devant sont suffisament longues pour que vous puissiez faire une croix sous les fesses de bébé quand il est sur le dos, mais si vous souhaitez faire un nouage plus simple vous pouvez les réduire un peu. D’ailleurs les bretelles sont à estimer en fonction de votre gabarit, peut être vous voudrez les réduire ou les agrandir.

Il va de soi que ce patron n’est à utiliser que pour un usage personnel, et qu’il est interdit de le diffuser, reproduire etc sans mon autorisation. Je n’insiste pas non plus sur le fait que c’est pour porter bébé, il faut donc être très rigoureux quant aux coutures…

Tagué , , , , , , , ,
Publicités