Archives de Tag: sling

Meïlipotaï

Non non je ne vous raconte pas n’importe quoi… C’est le nom de mon tout dernier meï taï pour bambin 🙂 Le portage se fait de plus en plus rare désormais mais quand il a lieu il nous faut désormais un porte-bébé adapté, par là j’entends aux bonnes dimensions et surtout confortable ! Le voici donc fait dans une Didymos Labyrinthe cannelle/lavande, il est pourvu d’une ceinture rembourrée, de bretelles et pans de ceinture façon écharpe et d’une capuche intégrée.

No I am not talking nonsense… This is the name of my brand new toddler meï taï 🙂 Babywearing seems to be more occasional now but whenever we do carry we need a babycarrier that is in the right proportions and more importantly comfortable! So here it is made in a Didymos Laby cinnamon/lavender, it has a padded belt, some wrap style arm and belt straps and an integrated hood.

Quelques photos / A few pictures

Meïlipotaï Toddler

Meïlipotaï Toddler

Meïlipotaï Toddler

Alors vous en pensez quoi ? Je pensais vous proposer le patron par la suite, ça vous intéresse ?

So what do you think? I was thinking of publishing the pattern in the future, are you interested?

Et vu que j’avais acheté une écharpe taille 7, il me restait juste assez pour faire un mini sling pour la crapule ❤

And since I bought a size 7 wrap, I had just enough left to make a small ringsling for the little man ❤

Sling poupon

Oui le mini est un papa très paternant…

Yes the little one is a very fathering daddy…

Sling poupon

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Hier mon fils a eu un an… Un an et 9 mois que je le porte…

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, nous portons beaucoup bébé, il est très demandeur, a besoin de ce contact quotidien  pour pouvoir ensuite profiter des moments où il est seul pour jouer tranquillement sans chouiner. Tous les bébés n’ont pas les mêmes besoins, le nôtre a sans aucun doute besoin de proximité pour mieux avancer ensuite.

Ce n’est pas un bébé explorateur, c’est un bébé qui aime participer aux échanges avec les grands, observer pour mieux comprendre et pour tout cela, rien de tel que d’être à la hauteur d’un adulte !

Dans ce billet, je vais vous parler de nos divers moyens de portage et de comment nos besoins ont évolués au court des mois.

Au commencement, nous avons acheté une écharpe jeportemonbébé quelques semaines avant la naissance d’Héliodore. J’avoue que j’étais un peu frileuse et bien que m’étant entrainé un paquet de fois sur Winnie l’ourson (un petit ours particulièrement coopératif), je n’ai pas osé me lancer avec bébé avant ses trois semaines.

Nous avons débuté avec le noeud berceau et voilà ce que ça donnait :
portage n&b01
Bébé s’y est senti tout de suite très bien et s’endormait illico presto dès que nous le mettions dedans.
Peu de temps après, l’aisance aidant, j’ai tenté un nouveau noeud, le ventral façon double hamac, encore une fois un succès. Ce sera le noeud que le papa préfèrera d’ailleurs.
portage n&b03
Ces deux noeuds nous ont accompagnés tout du long des quatre premiers mois de bébé. La limite pour moi étant le poids, mon périnée, me rappelait de temps à autre qu’il était encore un peu tôt pour porter longtemps…

Et puis vers ses quatre mois, tout a changé, Héliodore n’appréciait plus nos balades, il se raidissait sans arrêt, rendant le portage très inconfortable et pour lui et pour nous. Après quelques recherches, nous avons compris qu’il voulait voir plus de ce monde qui l’entourait et qu’il en avait assez d’être plaqué contre nous. Oui mais son bassin n’étant pas ouvert (il n’était pas à l’aise quand on le portait sur la hanche, l’écart n’était pas très grand et il était loin de pouvoir attraper ses pieds), donc impossible de le passer sur la hanche.
En plein été ce fut dur dur de trouver un atelier pour apprendre à le porter sur le dos, surtout qu’on partait une semaine plus tard en vacances. Donc après 150 visionnages de vidéos nous nous sommes risqués à le mettre en double hamac inversé sur le dos, repliant ses jambes en petite grenouille de sorte à ne pas forcer l’écart.
Le premier test fut celui-ci (juste quelques minutes à la maison).
portage n&b05
portage n&b04
portage n&b06
C’est ce noeud que nous avons utilisé toutes nos vacances en Bretagne et à la montagne. Très aérien, un peu moins chaud, Héliodore a pu profiter allègrement des jolis paysages.

A notre retour le bassin d’Héliodore s’est ouvert davantage et nous avons commencé à privilégier les portages hanches pour nos sorties ponctuelles dans Paris. J’ai acheté une echarpe jpmbb courte et ai commencé avec le noeud kangourou hanche enveloppé (mon préféré).
La seule photo que j’ai ne permet pas de voir le noeud, désolée. Mais il y a eu une très bonne vidéo sur le site jeportemonbébé.
portage n&b12
(sur cette photo nous nous rendons à l’atelier de portage avancé organisé par Api Napi !!)
Le soucis c’est que Callixte ne se sentait pas à l’aise avec les portages hanches et dos et du coup ne portait plus bébé… Bref qu’à cela ne tienne, je nous ai inscrit à un atelier de perfectionnement.
Il y apprit le hanche à boucle entre autre.
portage n&b11
Personnellement, j’aime moins ce noeud hanche, la boucle me faisant systématiquement mal… Je préfère toujours le kangourou enveloppé.
De mon côté j’ai appris le noeud double hamac dos, qui pour finir est celui que j’ai continué à pratiquer le plus par la suite. Il coupe beaucoup moins les bras !
portage n&b07
(on ne voit que le devant du noeud, mais encore une fois il y a une super vidéo sur le site jpmbb)

Malgré cet atelier, l’aventure portage s’arrêtait là pour Callixte, les noeuds devenaient trop compliqués pour lui, trop risqués, bébé gigotait beaucoup… Bref il n’y prenait plus plaisir et c’était bien dommage pour Héliodore comme pour lui. Il a continué à le porter sur le ventre un peu de temps mais c’est tout.

C’est là que nous nous sommes décidés à acheter le Boba 3G. Et là révolution, Callixte a adoré, Héliodore ne râlait plus même sur le ventre. Bref ils s’étaient de nouveau retrouvés pour les balades. L’avantage d’un porte-bébé physiologique c’est aussi qu’il n’y a pas de noeud et que du coup n’importe qui peut l’utiliser… Héliodore a donc été porté par son Taddig mais aussi sa marraine, pour leur plus grands plaisirs !

Mais attention à mon sens, le Boba est aussi destiné à des bébés ayant le bassin ouvert, il est difficile de les positionner en petite grenouille dedans même en réduisant l’assise comme il le propose, le petit bébé repose forcément sur ses pieds, ce qui n’est pas top…
portage n&b14
(un taddig très fier de porter son petit fils et de l’avoir endormi sur cette photo)
En toute honnêteté moi je ne suis pas fan du Boba, étant habituée au portage d’écharpe, je ne retrouve pas la proximité, bébé me semble trop loin, le poids est étrangement réparti, je ne suis pas l’aise et alors quand je le mets sur le ventre, c’est la cata, ça me fait carrément mal au dos. C’est donc devenu le moyen de portage de Mr !

Mais voilà, quand on sort, faire un noeud d’écharpe pour une mini course… Ben faut avouer c’est pas toujours pratique. J’ai donc craqué pour un sling Néobulle, là, plus de problème, on pose bébé dans l’écharpe, on tire dessus et en 1 ou 2 minutes, bébé est confortablement installé. Bref une affaire qui roule (même si bébé s’essaye à la soupe à la grimace sur cette photo)!
portage n&b13
Le seul inconvénient de ce portage, c’est que c’est un moyen d’appoint, il est asymétrique, il ne faut pas en abuser… Sous peine de mal de dos, de cou… etc

Donc à ce stade là nous en étions à prendre deux moyens de portage quand nous sortions pour pouvoir se relayer, Callixte son boba et moi ma jpmbb longue… Niveau espace on a connu mieux.

C’est là que l’envie d’un meï-taî a commencée, un peu hybride, le porte bébé chinois me semblait être à mi-chemin entre l’écharpe et le porte-bébé. Et effectivement après en avoir fait un (toi aussi tu peux, le tuto est ici), nous avons tous les deux été conquis. Du coup maintenant on ne prend que le meï-taï pour nos sorties à la journée et on se le partage !
portage n&b10

portage n&b08

De plus la jpmbb n’est plus trop adaptée à notre grand bonhomme de un an maintenant, il gesticule beaucoup et à force de se tortiller il réussit à se sortir plus ou moins de l’écharpe, vu qu’il est sur le dos, c’est un peu agaçant, surtout quand on ne peut pas remettre correctement l’écharpe…

L’élasticité étant devenu un problème (vous me voyez venir), j’ai décidé de tester une sergé. Et attention, pas n’importe laquelle, je nous ai commandé une Didymos Indios 100% coton taille 5 (bon en fait c’est une écharpe en tissu jacquard). Alors là rien à voir avec la jpmbb à laquelle j’étais habituée. L’écharpe est très légère contrairement à ce que je pensais, les noeuds sont d’une manière générale plus simple et même quand bébé sort un bras, ça ne modifie pas le noeud et du coup il peut le remettre en place sans problèmes. Bon par contre, il faut beaucoup plus travailler le serrage et j’avoue que sur le sujet j’ai encore beaucoup à apprendre.
Ici un noeud tout simple dans le dos, que j’ai un peu modifié par rapport à celui de la notice, en croisant les bretelles devant pour ne pas que ça me gène au niveau des bras. Héliodore aime beaucoup, moi aussi. Les sensations ne sont pas les mêmes qu’avec le coton extensible de la jpmbb, le poids est davantage sur le haut du buste et du coup moins réparti mais à mon sens, c’est un moyen de portage qui nous correspond mieux en ce moment.
portage n&b09

Et voilà, vous savez tout de notre parcours de portage, en tous cas jusque maintenant ! J’espère que ça vous aidera un peu dans vos choix… Sachant que encore une fois, chaque bébé est différent, ses parents aussi et que du coup vos besoins ne seront pas forcément les mêmes…

Ah et puis vous vous doutez, les photos ne sont pas libres de droit hein. Merci de me contacter si vous souhaitez les utiliser d’une quelconque façon.

Tagué , , , , , , , , , ,
Publicités