Archives de Tag: portage

Tuto – Une teinture d’écharpe en dégradé

Là maintenant je devrais être devant ma machine à coudre mais vu que je ne suis pas très motivée et que j’ai beaucoup de retard à rattraper sur mon blog, je profite de cette flemmingite aigüe pour écrire un petit billet.

Ces dernières semaines j’ai énormément creusé le sujet des teintures avec dans l’idée de teindre une écharpe en dégradé. Après de longues heures de recherches et de prises de tête pour trouver de la teinture Oëko-tex (non toxique pour bébé), je me suis enfin lancée.

Je vais vous expliquer rapidement comment j’ai fait, parce que vu comment je me suis galérée au début, je pense que ça pourra peut être vous aider à trouver une méthode qui fonctionne pour vous.
Tout d’abord je me suis complètement aidée de ce blog, une véritable mine d’informations pour les teintures.

Ayant peur de me lancer sur une écharpe à 150€, j’ai acheté du tissu Colimaçon et cie au mètre pour tester ma technique.

Comme Celtik Batik le préconise, j’ai fait ma teinture en deux fois pour obtenir deux couleurs. Tout d’abord le jaune et quelques temps plus tard le bleu.

Pour la couleur j’ai fait comme ceci, dans une grande bassine de 30l (sur laquelle j’avais noté au marqueur 2 repaires, pour 10 et 20l) j’ai mélangé :

– 10l d’eau très chaude (8l d’eau chaude du robinet + 2l d’eau bouillante) + 60gr de gros sel + 40gr de fixateur

– ce à quoi j’ai ajouté environ 1/8ème de la bouteille de teinture Oëko Norm (donc la première fois jaune par ex).

J’ai fait ma teinture du plus clair vers le plus foncé et donc j’ai rajouté de la teinture (entre 1 cuillère à café et 1 cuillère à soupe) au fur et à mesure que je levais mon tissu.

Là où j’ai rencontré une véritable difficulté c’est pour lever mon tissu de manière horizontale, sans difficulté (le tissu mouillé c’est lourd) et de manière précise et rapide.

Après une bonne prise de tête j’ai trouvé cette méthode, un peu système D qui fonctionne très bien :

Teinture écharpe

En gros de part et d’autre de ma baignoire j’ai suspendu une barre de douche ajustable sur laquelle j’ai fait pendre une autre barre métallique mobile. Cette dernière barre était tenue par un gros ruban (environ 5m au total), de part et d’autre et fermée juste au dessus de la barre par un noeud pour faire un trapèze. J’ai gradué le ruban rassemblé (donc au dessus du noeud qui rassemblait les deux extrémités) tous les 3cm (mesure que j’ai utilisée pour rajouter de la teinture). Tous les 3cm je levais mon tissu en tirant sur mon ruban vers moi , je m’arrêtais sur la nouvelle marque, puis fixais mon ruban en l’attachant quelque part (ici poignée). Une fois le tissu levé je rajoutais une cuillerée de teinture et mélangeais bien. J’attendais 10 min tout en remuant mon tissu puis remontais de 3cm etc jusqu’au bord du tissu.
J’ai suspendu mon écharpe en la mettant en accordéon sur des cintres à pinces. Pour ne pas que mes cintres dépassent de la largeur de ma bassine et que par conséquent mon tissu ne colle trop aux parois de ma bassine, j’ai mis du gros scotch sur ma barre mobile pour marquer à peu près la largeur de ma bassine. J’ai également mis du gros scotch sur les extrémités de ma barre pour ne pas que ça cogne dans ma faïence (que papa Perlip’ a mis des heures à faire ;)).

Une fois le premier dégradé fini, (soit environ 1h plus tard, j’ai rincé mon tissu en machine et mis à sécher jusqu’au lendemain.

Le dégradé entre deux donnait ça :
Teinture écharpe

J’ai recommencé de la même manière pour la deuxième couleur.

Et puis j’ai fini le tout en imprégnant avec de l’eco-fix (en faisant tremper une vingtaine de minute avec du vinaigre blanc, de l’eco fix et de l’eau).

Un lavage en machine, un dernier séchage, quelques points de couture et voilà le résultat, un sling maison en dégradé jaune et bleu :

Teinture écharpe

Pour conclure, je ne vous cache pas que c’est périlleux et long à faire, maintenant je suis très contente du résultat, à tel point que je prévois d’en faire une autre dans un futur proche.

Je tenterai peut être aussi avec d’autres sortes de teintures (végétales ou procion…)

Voilà j’espère que ça vous aidera un peu dans vos tentatives de teinture en dégradé.

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Aujourd’hui est un autre jour

Il y a quelques années je pouvais faire les choses sans y réfléchir à l’avance, sans les planifier…
Il y a quelques années il m’arrivait de travailler sur un projet sans relâche, en ne dormant que très peu, plusieurs jours d’affilés.
Il y a quelques années peu m’importait de vivre longtemps et de prendre soin de moi, si fumer me faisait plaisir ou boire un verre ou plus de vodka alors il n’y avait aucune raison de m’en priver.
Il y a quelques années ma vie était faite de hauts, très hauts et de bas, très bas…
Il y a quelques années je n’aurais pas survécu à la perte de ma mamie.

Aujourd’hui j’ai la chance d’avoir fondé ma petite famille, une famille aimante et stable, faite d’un mari encourageant et d’un petit bonhomme qui chaque jour m’impressionne davantage.
Aujourd’hui et demain je me lèverai avec le sourire et je profiterai pleinement de tout cet amour.

Héliodore371

Héliodore370

Héliodore372

Héliodore373

Héliodore374

Héliodore375

Aujourd’hui, pour la première fois c’était au tour d’Héliodore de porter son lion Smog (RRRRrrr comme il dit). Du coup Smog aussi a pu faire un cahin à Pa-Pa.

Tagué , , , , , , ,

Hier mon fils a eu un an… Un an et 9 mois que je le porte…

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, nous portons beaucoup bébé, il est très demandeur, a besoin de ce contact quotidien  pour pouvoir ensuite profiter des moments où il est seul pour jouer tranquillement sans chouiner. Tous les bébés n’ont pas les mêmes besoins, le nôtre a sans aucun doute besoin de proximité pour mieux avancer ensuite.

Ce n’est pas un bébé explorateur, c’est un bébé qui aime participer aux échanges avec les grands, observer pour mieux comprendre et pour tout cela, rien de tel que d’être à la hauteur d’un adulte !

Dans ce billet, je vais vous parler de nos divers moyens de portage et de comment nos besoins ont évolués au court des mois.

Au commencement, nous avons acheté une écharpe jeportemonbébé quelques semaines avant la naissance d’Héliodore. J’avoue que j’étais un peu frileuse et bien que m’étant entrainé un paquet de fois sur Winnie l’ourson (un petit ours particulièrement coopératif), je n’ai pas osé me lancer avec bébé avant ses trois semaines.

Nous avons débuté avec le noeud berceau et voilà ce que ça donnait :
portage n&b01
Bébé s’y est senti tout de suite très bien et s’endormait illico presto dès que nous le mettions dedans.
Peu de temps après, l’aisance aidant, j’ai tenté un nouveau noeud, le ventral façon double hamac, encore une fois un succès. Ce sera le noeud que le papa préfèrera d’ailleurs.
portage n&b03
Ces deux noeuds nous ont accompagnés tout du long des quatre premiers mois de bébé. La limite pour moi étant le poids, mon périnée, me rappelait de temps à autre qu’il était encore un peu tôt pour porter longtemps…

Et puis vers ses quatre mois, tout a changé, Héliodore n’appréciait plus nos balades, il se raidissait sans arrêt, rendant le portage très inconfortable et pour lui et pour nous. Après quelques recherches, nous avons compris qu’il voulait voir plus de ce monde qui l’entourait et qu’il en avait assez d’être plaqué contre nous. Oui mais son bassin n’étant pas ouvert (il n’était pas à l’aise quand on le portait sur la hanche, l’écart n’était pas très grand et il était loin de pouvoir attraper ses pieds), donc impossible de le passer sur la hanche.
En plein été ce fut dur dur de trouver un atelier pour apprendre à le porter sur le dos, surtout qu’on partait une semaine plus tard en vacances. Donc après 150 visionnages de vidéos nous nous sommes risqués à le mettre en double hamac inversé sur le dos, repliant ses jambes en petite grenouille de sorte à ne pas forcer l’écart.
Le premier test fut celui-ci (juste quelques minutes à la maison).
portage n&b05
portage n&b04
portage n&b06
C’est ce noeud que nous avons utilisé toutes nos vacances en Bretagne et à la montagne. Très aérien, un peu moins chaud, Héliodore a pu profiter allègrement des jolis paysages.

A notre retour le bassin d’Héliodore s’est ouvert davantage et nous avons commencé à privilégier les portages hanches pour nos sorties ponctuelles dans Paris. J’ai acheté une echarpe jpmbb courte et ai commencé avec le noeud kangourou hanche enveloppé (mon préféré).
La seule photo que j’ai ne permet pas de voir le noeud, désolée. Mais il y a eu une très bonne vidéo sur le site jeportemonbébé.
portage n&b12
(sur cette photo nous nous rendons à l’atelier de portage avancé organisé par Api Napi !!)
Le soucis c’est que Callixte ne se sentait pas à l’aise avec les portages hanches et dos et du coup ne portait plus bébé… Bref qu’à cela ne tienne, je nous ai inscrit à un atelier de perfectionnement.
Il y apprit le hanche à boucle entre autre.
portage n&b11
Personnellement, j’aime moins ce noeud hanche, la boucle me faisant systématiquement mal… Je préfère toujours le kangourou enveloppé.
De mon côté j’ai appris le noeud double hamac dos, qui pour finir est celui que j’ai continué à pratiquer le plus par la suite. Il coupe beaucoup moins les bras !
portage n&b07
(on ne voit que le devant du noeud, mais encore une fois il y a une super vidéo sur le site jpmbb)

Malgré cet atelier, l’aventure portage s’arrêtait là pour Callixte, les noeuds devenaient trop compliqués pour lui, trop risqués, bébé gigotait beaucoup… Bref il n’y prenait plus plaisir et c’était bien dommage pour Héliodore comme pour lui. Il a continué à le porter sur le ventre un peu de temps mais c’est tout.

C’est là que nous nous sommes décidés à acheter le Boba 3G. Et là révolution, Callixte a adoré, Héliodore ne râlait plus même sur le ventre. Bref ils s’étaient de nouveau retrouvés pour les balades. L’avantage d’un porte-bébé physiologique c’est aussi qu’il n’y a pas de noeud et que du coup n’importe qui peut l’utiliser… Héliodore a donc été porté par son Taddig mais aussi sa marraine, pour leur plus grands plaisirs !

Mais attention à mon sens, le Boba est aussi destiné à des bébés ayant le bassin ouvert, il est difficile de les positionner en petite grenouille dedans même en réduisant l’assise comme il le propose, le petit bébé repose forcément sur ses pieds, ce qui n’est pas top…
portage n&b14
(un taddig très fier de porter son petit fils et de l’avoir endormi sur cette photo)
En toute honnêteté moi je ne suis pas fan du Boba, étant habituée au portage d’écharpe, je ne retrouve pas la proximité, bébé me semble trop loin, le poids est étrangement réparti, je ne suis pas l’aise et alors quand je le mets sur le ventre, c’est la cata, ça me fait carrément mal au dos. C’est donc devenu le moyen de portage de Mr !

Mais voilà, quand on sort, faire un noeud d’écharpe pour une mini course… Ben faut avouer c’est pas toujours pratique. J’ai donc craqué pour un sling Néobulle, là, plus de problème, on pose bébé dans l’écharpe, on tire dessus et en 1 ou 2 minutes, bébé est confortablement installé. Bref une affaire qui roule (même si bébé s’essaye à la soupe à la grimace sur cette photo)!
portage n&b13
Le seul inconvénient de ce portage, c’est que c’est un moyen d’appoint, il est asymétrique, il ne faut pas en abuser… Sous peine de mal de dos, de cou… etc

Donc à ce stade là nous en étions à prendre deux moyens de portage quand nous sortions pour pouvoir se relayer, Callixte son boba et moi ma jpmbb longue… Niveau espace on a connu mieux.

C’est là que l’envie d’un meï-taî a commencée, un peu hybride, le porte bébé chinois me semblait être à mi-chemin entre l’écharpe et le porte-bébé. Et effectivement après en avoir fait un (toi aussi tu peux, le tuto est ici), nous avons tous les deux été conquis. Du coup maintenant on ne prend que le meï-taï pour nos sorties à la journée et on se le partage !
portage n&b10

portage n&b08

De plus la jpmbb n’est plus trop adaptée à notre grand bonhomme de un an maintenant, il gesticule beaucoup et à force de se tortiller il réussit à se sortir plus ou moins de l’écharpe, vu qu’il est sur le dos, c’est un peu agaçant, surtout quand on ne peut pas remettre correctement l’écharpe…

L’élasticité étant devenu un problème (vous me voyez venir), j’ai décidé de tester une sergé. Et attention, pas n’importe laquelle, je nous ai commandé une Didymos Indios 100% coton taille 5 (bon en fait c’est une écharpe en tissu jacquard). Alors là rien à voir avec la jpmbb à laquelle j’étais habituée. L’écharpe est très légère contrairement à ce que je pensais, les noeuds sont d’une manière générale plus simple et même quand bébé sort un bras, ça ne modifie pas le noeud et du coup il peut le remettre en place sans problèmes. Bon par contre, il faut beaucoup plus travailler le serrage et j’avoue que sur le sujet j’ai encore beaucoup à apprendre.
Ici un noeud tout simple dans le dos, que j’ai un peu modifié par rapport à celui de la notice, en croisant les bretelles devant pour ne pas que ça me gène au niveau des bras. Héliodore aime beaucoup, moi aussi. Les sensations ne sont pas les mêmes qu’avec le coton extensible de la jpmbb, le poids est davantage sur le haut du buste et du coup moins réparti mais à mon sens, c’est un moyen de portage qui nous correspond mieux en ce moment.
portage n&b09

Et voilà, vous savez tout de notre parcours de portage, en tous cas jusque maintenant ! J’espère que ça vous aidera un peu dans vos choix… Sachant que encore une fois, chaque bébé est différent, ses parents aussi et que du coup vos besoins ne seront pas forcément les mêmes…

Ah et puis vous vous doutez, les photos ne sont pas libres de droit hein. Merci de me contacter si vous souhaitez les utiliser d’une quelconque façon.

Tagué , , , , , , , , , ,

Des choix pour bébé (et ses parents)

Bon alors vu qu’aujourd’hui j’ai des millions de choses à faire et que je ne suis pas du tout mais alors du tout motivée, j’ai décidé que c’était le bon moment pour vous parler un petit peu de notre vie à la maison.

La plupart de mes copines n’ont pas encore d’enfants alors ce n’est pas toujours évident de discuter de la façon d’éduquer un enfant, d’être avec un bébé, bref surtout n’hésitez pas à me laisser un petit billet avec votre façon de faire.

Donc vous l’aurez compris mon fils à 4mois et demi, il est né par voie basse (nous avons échappés de peu aux forceps ouf) et ses trois premières heures de vie il les a passées en peau à peau à tétouiller le sein de maman. Nous avons passé 7 jours à la maternité durant lesquels bébé à dormi collé à moi dans mon lit. Oui je sais pour certaines personnes c’est choquant, moi même j’étais surprise quand la sage-femme me l’a suggéré (vive les sages-femmes des Bluets !). Mais au final c’était top pour bébé (qui ne se réveillait qu’une fois à 5h du matin et encore plusieurs fois je mettais un réveil pour qu’il tète toutes les 5h comme il est demandé) et pour moi qui n’avait qu’à le rapprocher de mon sein pour l’allaiter. Résultat, mes visiteurs étaient surpris, je n’étais pas si fatiguéé (ou en tous cas je n’en avais pas l’air).

A notre retour à la maison, bébé avait son couffin tout près du lit de maman et papa qui dorment au ras du sol dans un futon. La transition s’est faite parfaitement, la nuit il tétait toujours vers 5h lorsqu’on le réveillait (je sais ça parait absurde) et les premières semaines il finissait parfois sa nuit entre papa et maman quand il n’arrivait pas à se rendormir. Quand il a eu deux mois nous avons cessé de le réveiller (youpie)… Il a fait ses nuits. A trois mois il dormait de 20h à 7h. Le passage de bébé dans son grand lit me stressait beaucoup et même si dans ma tête je m’étais fixée 3 mois, je ne nous sentais pas prêts. Cela ne s’est pas fait (enfin si mais que pour les siestes de la journée). Et puis nous sommes partis en vacances, à notre retour, sans me poser de question, bébé est allé passer sa première nuit dans sa chambre, il avait à peine 4 mois et nous avons tous dormi à poings fermés. Le moment choisi était le bon !

Il y a trois semaines nous avons également décidé de tester les couches lavables… Cela faisait longtemps que nous nous y intéressions, moi pour l’aspect écologique et naturel et Callixte pour l’aspect innovant (oui certaines couches lavables telles que les Hamac pourraient être qualifiées de high tech de la couche). On a tout de suite été convaincu (bon ok il a fallu passer le cap des fuites, trouver la routine de stockage, lavage etc…). Héliodore ne porte donc plus que du lavable et devinez quoi, il semblerait que monsieur fasse une réaction cutanée aux couches jetables, on ne s’en était pas aperçu avant qu’on ne passe aux Huggies (ben oui des fois ça dépanne de lui mettre une jetable), cela n’a pas du tout surpris le pédiatre d’ailleurs, il semblerait que les bébés réagissent moins à la cellulose des Pampers ! Sinon pour ceux que ça intéresse en couches lavables on alterne avec les Totbots (tout en un) et les slips à taille Hamac tous achetés chez Api Napi et on en est super content. On a aussi acheté des Arbalange Mojos, mais pour l’instant ce n’est pas un succès et ça ne fonctionne pas du tout, j’attends un retour de leur part, je mettrais à jour mon post si ça finit par s’arranger.

En ce qui concerne l’alimentation de bébé, il est toujours entièrement allaité, il a été décidé avec le pédiatre que l’on commence à introduire légumes et fruits pour ces 5 mois (donc dans 15 jours), ça promet d’être folklo ! Je compte allaiter bébé jusque ses 12 mois, mais l’allaitement nous reservant parfois quelques surprises, on verra bien ce que ça donne. J’ai eu pas mal de réactions autour de moi quand j’ai dit que je souhaitais allaiter, étrangement cela n’a pas duré et peu de gens remettent en cause la décision des un an maintenant. Pour ma part je trouve ça génial, non seulement pour le lien que cela créer avec bébé mais aussi pour la praticité. En ce qui concerne la pudeur, j’utilise un tablier Bébé au Lait qui nous protège des regards avec bébé.

Enfin le portage… J’en avais déjà parlé dans un billet précédent, Héliodore est un bébé porté (et je peux vous dire que tout le monde en convient dans la famille, qu’est ce qu’il est porté… En même temps tout le monde est bien content de pouvoir le porter aussi !). Le problème c’est que les bras ça fatiguent et ici on ne laisse pas bébé pleurer en tous cas pas plus qu’il ne faut pour aller le voir… Alors nous avons opté pour les écharpes jeportemonbébé (cf post précédent), je dis les parce que je suis un peu addict et maintenant j’en ai trois (deux longues et une courte…). Bébé est porté en écharpe quasi tous les jours, souvent au minimum une heure. La plupart du temps parce que je dois sortir mais aussi parfois parce que bébé chouine et ne me laisse rien faire. Alors zou dans l’écharpe et tout le monde est content. Jusqu’ici monsieur était devant moi, ventre contre ventre, parfois en berceau (assis sur son côté en position foetus contre moi) mais voici deux semaines qu’il refuse d’être mis dans cette position alors maintenant il est porté sur le dos et adore ça !

Ma façon de faire est souvent tirée de l’attachement parental/maternel, qui semble bien nous convenir. Bébé a eu des moments difficiles notamment avec son RGO (reflux gastro-oesophagien) mais maintenant qu’il est soigné, c’est un bébé heureux, qui pleure peu, sourit beaucoup, sait se faire comprendre en chouinant uniquement et n’est pas sauvage du tout bien qu’il passe toutes ses journées aves sa maman (qui malgré tout réussit à travailler quand bébé et maman en ont convenu).

Voilà pour notre petite expérience… Peut être que ce sera utile pour quelqu’un, qui sait ?!
admirez la bête !

Je précise que les photos de ce site ne sont pas libres de droit, merci de me contacter si vous souhaitez en faire usage…

The pictures of this website are copyrighted, please do not use without written permission…

Tagué , , , , , , , ,
Publicités