Archives de Tag: lavable

Travel changing mat – Tapis à langer nomade

I have to admit that this time I am not bothering much about all the heavy nursery things you can get for a newborn… We won’t have any stroller, the crib is still not defined and so on. Although I want to be able to travel light when we go out, as before… So this is why I decided to make a travel changing mat. The pattern is homemade and the button two, in polymer clay.

Je dois avouer que cette fois-ci je ne me soucie pas trop des objets de puériculture pour nouveau-né… Nous n’aurons pas de poussette, le berceau n’est toujours pas défini etc… Par contre je veux pouvoir sortir sans avoir à tout prendre avec moi, comme avant… C’est pour cela que j’ai décidé de me faire un tapis à langer nomade. Le patron est maison et le bouton, en pâte polymère, également.

Lange

There are two pockets in order to put some matching baby wipes and a small cleaning bottle.

Il y a deux petites poches de prévues, de manière à y glisser les lingettes assorties ainsi qu’une petite bouteille de liniment.

Lange

The changing towel itself is made out of terry and PUL in order to be waterproof (yes you know what I mean… This is my second boy I know what will happen…). I have made three interchanging mats in order to wash them separately, they simply attach with KAM snap fastenings.

Les serviettes à langer en elles-mêmes sont faites en éponge et PUL de manière à être imperméables (oui c’est mon deuxième garçon, je sais ce qui va se passer, si vous voyez ce que je veux dire…). J’ai fait trois serviettes de manière à pouvoir les changer et les laver facilement, elles s’attachent tout simplement avec des pressions KAM.

Lange

And finally, because this time we have decided to start with cloth diapers from birth, a few baby wipes, one side of minky, one side of micro terry, well a few… 40, so that we won’t be running out!

Et puis parce que pour ce bébé nous avons décider de débuter l’aventure couche lavable dès la naissance, quelques lingettes lavables, une face de minky, une face de micro éponge, enfin quelques… 40, histoire de ne pas être pris au dépourvu!

Lange

I only need the matching cloth diaper bag now 😉

Il ne me manque plus que le sac à couches assorti maintenant 😉

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un popotin écolo et bio

couches

Il y a quelques temps, je vous parlais de notre choix de passer aux couches lavables et surtout de notre routine bien établie

Suite à nos premiers tests de différentes couches nous avions jeté notre dévolu sur les Easyfit de TotsBots qui ressemblent à ça (ici la série limitée de noël, Robin) :

couches

Et les couches hybrides Hamac (ici la culotte ardoise brute) :

couches

Héliodore se la coulait douce

couches

et il faut bien le dire, avec nos couches lavables exit les rougeurs sur son popotin. Bref c’était une affaire qui roulait.

couches

Avant de partir aux US, je me suis rendue, avec Nanette, chez Api Napi faire une razzia de couches histoire d’être à 100% équipée pour notre arrivée en Californie et ne pas avoir à courir dans tous les sens pour trouver THE couches ici (non parce que bon je ne voulais pas refaire toute la période de test).

Pour la journée précedent le départ et le voyage en avion (12h) nous avions choisi l’option Hamac et inserts en microfibre pour des raisons de place (ben oui des grosses couches sales à transporter ça prend de la place) et puis autrement j’avais complété notre collection par les nouvelles easyfits qui ont un tissu PUL un peu plus souples à l’extérieur. Donc voilà après avoir fait hurler la carte bleue deux/trois achats nous étions prêts à partir.

Le voyage se déroula à merveille (sur tous les points), sauf que pas de bol, environ trois semaines après notre arrivée Crapulito a commencé à nous faire des érythèmes fessiers de fou. Comme à mon habitude, j’ai dégainé l’aloe vera, le liniment, l’huile de noyau d’abricot, la lanoline et j’en passe mais rien n’y a fait cette fois-ci, les cloques, plaques à vif et le sang ont rapidement envahis les fesses de mon bébé. C’était hyper dur à voir et très difficile à gérer parce qu’ici, il y a en gros deux types de crème pour les érythèmes ; celles à base de baume du pérou, j’y suis allergique, donc tartiner les fesses de bébé avec des gants j’y tenais moyen, et celles avec de la cortisone (en vente libre ! ouais ici on déconne pas avec les érythèmes). Bon vous l’aurez compris, on a essayé de trouver des alternatives.

Entre temps bébé était passé au couche + culotte jour et nuit mais malheureusement ça n’a pas suffit… Les élastiques, même plus larges, provoquaient toujours des frottements et du coup de nouvelles plaques.

Du coup je me suis résolue à ranger ma collection de Hamac

couches

et TotsBots

couches

au placard et je me suis mise en quête de site de couches lavables ici (à défaut de pouvoir aller rendre visite aux filles de Api Napi, bouhou). J’ai eu beaucoup de mal à trouver autre chose que des Bumgenius et Flip… Je ne connais pas ces marques mais bon j’avoue que je ne tenais pas vraiment à les tester, ici elles sont un peu mises en avant comme des Pampers en France, je préfère l’idée de faire tourner une boite à dimension humaine. On m’avait recommandé les Thirsties mais malheureusement les boutiques qui avaient les culottes de protection n’avaient pas de couches classiques comme je voulais…

Pour finir j’ai commandé des couches classiques et langes prépliés OsoCosy le tout en coton biologique

couches

couches

couches

Pour ce qui est des culottes de protection, nous avons pris des culottes toutes simples en PUL de la marque Imse Vimse

couches

Ainsi que des culottes de protection en coton biologique de la même marque

couches

Après deux semaines d’utilisation, Héliodore n’a plus de rougeurs, vaguement quelques marques qui ne sont pas encore parties. Mais ne mettons pas cette guérison entièrement sur ce changement de couches… J’ai aussi arrêté ma consommation de produits laitiers qui semblent avoir joué un grand rôle dans l’amélioration de son reflux et sans doute de ses érythèmes. Donc pas facile de tirer des conclusions…

En tous cas, je suis globalement satisfaite de ce changement que j’appréhendais. J’étais habituée à mes couches « high tech », je connaissais les langes prépliés, j’en avais acheté des S avec la culotte de protection Bummies au début de notre aventure du lavable, mais la culotte étant trop rigide et laissant des marques sur les cuisses d’Héliodore on a jamais tenté les langes. Les langes prépliés, il suffit soit des les plier en trois et les glisser dans la culotte de protection, soit comme moi la fermer avec un snappi de sorte à en faire une culotte (il faut que le lange soit suffisamment grand du coup).

couches

couches

Cette méthode laisse un grand morceau du lange dépassé sur l’avant que je repli tout simplement. C’est parfait pour les garçons 😉

couches

Ensuite je pose la culotte de protection en faisant attention que rien ne dépasse. Pour ce qui est des culottes, j’avoue que je préfère de loin, celles en coton biologique, les deux sortes sont très légères, mais celle en PUL simple laissent quelques marques avec le frottement au niveau du ventre.

Concernant les langes prépliés ou bien la couche lange « formée », je préfère l’option la plus simple, le lange tout simplement, la culotte étant d’une part assez volumineuse, je la trouve pas forcément adaptée à la morphologie de mon bébé et surtout c’est pas simple de ne pas la faire dépasser de la culotte de protection.

couches

L’option couche + culotte classique est souvent très volumineuse sous les pantalons… Là ce n’est pas le cas, un lange c’est fin.

couches
(les chaussettes de joueur de hockey c’est cadeau)

Donc finalement ce qui s’annonçait être une contrainte est une agréable surprise, non seulement le popotin de mon fils n’est en contact qu’avec du coton bio en ce moment mais en plus c’est carrément économique parce qu’un lange préplié (ça se vend souvent en pack !) et une culotte de protection ça ne coûte pas grand chose comparé à une couche lavable TE1. Bon après il faut l’admettre en sortie ce n’est pas aussi simple et si on ne rajoute pas de booster il faut changer bébé plus souvent. Pour nous ça n’a rien changé puisque pour enrayer les érythèmes, nous avons pris le pli de changer bébé toutes les 2h-2h30 maximum.

Bon par contre soyez assuré que popotin d’enfer (lisez mr en Hamac) sera de retour pour les beaux jours au parc !

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Ecolomania

A défaut de gagner de l’argent, je nous en fais économiser… Bon alors après ce sont des économies de bouts de chandelles mais bon c’est un début et puis qui sait, peut être que la prochaine étape ce sera de faire mes propres couches lavables… Oui enfin on verra pour bébé deux parce que là j’ai pas tellement le temps !

Donc je reviens à mes moutons, voici quelques semaines que nous sommes passés aux lingettes lavables, j’ai donc décidé d’en faire quelques unes maisons. Par la même occasion j’ai fait quelques inserts en micropolaire pour éviter de mettre des voiles de protection jetables à l’intérieur des couches lavables, Héliodore faisant des réactions cutanées très importantes. Et c’est magique, en plus de l’effet fesses au sec, il suffit de secouer le voile de micropolaire au dessus des toilettes et hop plus qu’à le mettre en machine !

Donc en images :

10 cotons lavables pour Héliodore, une face éponge pour nettoyer, une face en velours de coton tout doux pour essuyer

(j’en avais déjà acheté 10 en boutique)
écolo

La même chose version « maman » ; 9 disques de coton lavables une face éponge, une face velours de coton
écolo

Et puis 4 inserts en micropolaire (pour compléter les 4 autres que j’ai acheté précédemment)
écolo

Voilà qui m’a donné une bonne occasion de m’entraîner sur ma surfileuse !

 

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,